vendredi 12 juin 2015

Non à Narconon à Milton en Ontario!



La commission des municipalités de l'Ontario vient de refuser un changement de zonage dans la ville Milton, ce qui aurait eu pour effet de permettre à un centre Narconon d'ouvrir ses portes. (voir ici)

On voit bien que Miscavige s'entête ouvrir des centres Narconon partout dans le monde et que ça ne marche pas. Ça n'a pas marché au Maryland quelque temps auparavant (voir ici). 

On va voir ce qu'il va se passer à Warburton, en Australie, mais la résistance s'organise là aussi. (voir ici).

Comme l'a bien expliqué Tony Ortega, cette campagne n'a pour but que de ramasser des fonds via l'IAS (association internationale des scientologues) avec comme prétexte les faux succès de Narconon. (voir ici)

Les gens commencent à savoir que Narconon n'est qu'une vaste escroquerie qui n'existe que pour abuser de gens en état de faiblesse.

Un bon coup de pied au cul du nabot.

À suivre...


Pour nous joindre: joecalzaghe1[arobase]yahoo[point]fr


vendredi 5 juin 2015

L'immeuble des scientologues «La Patrie» menacé de saisie?

Voici un article de Jeff Yates du journal Metro avec Matthieu Charest du journal Les Affaires (voir ici)

On savait qu'ils ne payaient pas leurs taxes à la ville, mais une menace de saisie? L'affaire serait plutôt comique...

Ils vont probablement payer d'ici-là, mais les scientologues devraient se rendre compte que huit ans après l'achat, rien n'est fait et que ça fait dur...


Pour nous joindre: joecalzaghe1[arobase]yahoo[point]fr

lundi 1 juin 2015

En librairie: «The unbreakable Miss Lovely» par Tony Ortega


C'est l'histoire de Paulette Cooper, une des premières journalistes à écrire sur les abus de la scientologie, et de la vicieuse campagne de harcèlement qu'elle a subi de la part de la secte.

Voici des entrevues de Paulette avec l'auteur Tony Ortega dans leur tournée de promotion aux États-Unis:










En vente chez Amazon.ca (voir ici).

Titre: The unbreakable Miss Lovely, How the Church of Scientology tried to destroy Paulette Cooper

Éditeur: Createspace (May 1 2015)

  • ISBN-10: 1511639377
  • ISBN-13: 978-1511639378



Pour nous joindre: joecalzaghe1[arobase]yahoo[point]fr

lundi 18 mai 2015

Mais que se passe-t-il avec le nouveau magasin de scientologie à Montréal?

Réponse: Pas grand-chose...

Retour en 2007. On nous apprend que la scientologie à Montréal vient d'acheter l'édifice La Patrie sur la rue Sainte-Catherine pour 4,2 millions de dollars. Karine Bélanger, porte-parole de la secte, était toute contente:





La Presse avait ensuite publié un article sur le sujet en 2009 (voir ici). On y apprenait qu'il fallait amasser 10 millions de dollars pour rénover l'immeuble. On prévoyait ouvrir à la fin de 2010...

Et puis rien.

En 2013, Gaétan Pouliot, écrit un autre article sur le sujet pour Le Devoir (voir ici).  On y critique la campagne d'achat et de rénovations de nouveaux magasins de scientologie qu'on retrouve un peu partout dans le monde.

Selon une fuite publiée en 2014 sur le blogue de Mike Rinder et ici-même, c'est Richer Dumais, scientologue qui est responsable de la CCDH à Montréal (i.e. la branche de scientologie qui attaque la psychiatrie), est en charge des levées de fonds pour financer les rénovations depuis l'automne 2013 (voir ici). 

Huit ans plus tard, rien n'est fait.

Des journalistes des journaux Metro et Les Affaires viennent de publier des articles (encore), mais cette fois-ci en jetant un autre regard sur la campagne des «orgs idéales».

Ils doivent 117 00$ en taxes sur leur «nouvel» immeuble à la Ville de Montréal (voir ici).

Voici l'autre article qui décrit bien le fonctionnement de la campagne (voir ici).

Il est certain que le jour où le nouveau magasin ouvrira, Anonymous sera là pour manifester. Mais peut-être que ce jour ne viendra pas... 


Pour nous joindre: joecalzaghe1[arobase]yahoo[point]fr








dimanche 10 mai 2015

«Going Clear» au Cinéma du Parc à Montréal

Jusqu'au 14 mai, à 14h00 et 18h30. En version originale anglaise seulement.

Une version sous-titrée pour bientôt?

Voir ici.