jeudi 3 novembre 2011

Citation raciste du jour, gracieuseté de L. Ron Hubbard


They smell of all the baths they didnt take. The trouble with China is, there are too many chinks here.

Traduction: «Ils sentent tous les bains qu'ils n'ont pas pris; le problème avec la Chine, c'est qu'il y a trop de chinetoques» (sic).

— L. Ron Hubbard, dans son journal intime, vers 1928. Et la scientologie viendra dire après coup que c'est un grand homme...

lundi 31 octobre 2011

Manifestation d'Anonymous, édition d'octobre 2011

Anonymous poursuit toujours sa campagne de sensibilisation contre les abus de la scientologie en protestant devant leur magasin de la rue Papineau.

Dernière manifestation au programme: celle du 29 octobre dernier, dont voici un résumé vidéo:


Combien y a-t-il de scientologues dans le monde?

Dans l'ensemble de la couverture médiatique à propos de la scientologie, les médias reprennent systématiquement ces chiffres de la scientologie: il y aurait 8, 12 ou 15 millions de scientologues sur la planète.

Paradoxalement, en dépit des nombreuses fermetures de locaux de la secte, de leur relocalisation de ceux-ci dans des quartiers moins attrayants ou des témoignages des ex-adeptes qui admettent que la multinationale gonfle sciemment ses chiffres, les médias n'osent pas remettre en question les affirmations de la scientologie en doute.

Pour en avoir le cœur net, nous avons comparé les chiffres avancés par la scientologie avec ceux d'organismes gouvernementaux ou de groupes indépendants.

Voyons voir les résultats:

NOMBRE DE SCIENTOLOGUES
EndroitNombre revendiquéChiffre réel

Canada15,000 à 20,000 (2010)1,525 (Statistiques Canada, 2001)

Québec1,000 (2007)300 (Statistiques Canada, 2001)

Ville de Québec350 (2008)20 (Statistiques Canada, 2001)

États-Unis3,500,000 (2007)25,000 (ARIS, 2008)

Angleterre et
Pays de Galles
118,000 (2004)1,781 (Recensement de 2001)

Irlande500 (2009)Moins de 400 (2008)

Australie250,000 (2009)2,500 (Recensement de 2006)



Hormis l'exemple irlandais — qui peut s'expliquer par la petite taille de la population —, il existe une différence allant de 3 pour 1 jusqu'à 100 pour 1 entre le nombre d'adeptes revendiqué et le chiffre réel. Comment expliquer cette disparité? Le magazine britannanique Church Times fournit une partie de la réponse:

How can we account for this 100:1 disparity? The Church’s president, Heber Jentzsch, let slip on a radio programme in 1992 that the Church of Scientology claims as a member every single person who has ever taken even an introductory Scientology course since the Church was founded in 1954. Even leaving aside all those “members” who must now be dead, is this really membership? But ten million makes the Church of Scientology sound a great deal more significant than 100,000.
Ainsi, dans la logique scientologue, avoir acheté La Dianétique en 1972 - et l'avoir jeté aux poubelles aussitôt - fait de vous un scientologue à vie.

On a déjà vu mieux en terme de rigueur intellectuelle, non?

dimanche 30 octobre 2011

Le magazine «Scientific American» débusque la scientologie

Le sceptique américain Michael Shermer publie un court article dans la dernière livraison du magazine Scientific American à propos de la seule science en arrière de la scientologie: celle de la manipulation:

As social psychologist Carol Tavris told me, “Every therapy produces enthusiastic testimonials because of the justification-of-effort effect. Anyone who invests time and money and effort in a therapy will say it helped. Scientology might have helped Isaac Hayes, just as psychoanalysis and bungee jumping might have helped others, but that doesn’t mean the intervention was the reason. To know if there is anything special about Scientology, you need to do controlled studies—randomly assigning people to Scientology or a control group (or a different therapy) for the same problem.” To my knowledge, no such study has been conducted. The real science behind Scientology seems to be an understanding of the very human need, as social animals, to be part of a supportive group—and the willingness of people to pay handsomely for it.

jeudi 20 octobre 2011

Signez cette Pétition!

Il s'agit d'une pétition importante qui enjoint l'administration américaine à enquêter sur les crimes et abus de la scientologie.

Il reste moins de 400 signatures à accumuler. Voilà une chance en or qui ne repassera pas de sitôt!

Vous n'avez pas à être citoyen américain pour la signer!

Les crimes et abus de la scientologie vont bien au-delà des frontières américaines!

Vous n'avez qu'à suivre les instructions pour ouvrir un compte.

Date limite: le 24 octobre 2011!

Encore une fois, signez cette pétition!

Rendez-vous ici!

jeudi 6 octobre 2011

Russie: Intervention policière au quartier général de la scientologie à Moscou



On peut dire qu'ils n'y vont pas de main morte...

Il faut rappeler qu'une partie de la littérature de Ron Hubbard, fondateur de la scientologie, est considérée comme «extrémiste» en Russie.

À suivre...

[Ajout] 8 octobre 2011

Vous trouverez la version sous-titrée ici (cliquez sur «cc» pour les sous-titres en anglais).

lundi 3 octobre 2011

Angleterre: fuite massive de documents internes de la scientologie

Si WikiLeaks a son Bradley Manning, Anonymous a son «CarltonBANKS».

Qui est «CarltonBANKS»? Le nom de plume derrière lequel se cache un mystérieux sympathisant des mouvements anti-scientologie. S'il est actif depuis plusieurs mois, ce n'est qu'il y a quelques jours qu'il a rendu public près de 7,000 courriels internes de l'organisation de Birmingham, en Angleterre.

La lecture de ses courriels, dont l'authenticité semble véridique, démontre que l'organisation financièrement fragile est dans un état de démembrement avancé, et qu'elle fait tout pour siphonner encore plus d'argent à ses membres, y compris des sollicitation de prêts bancaires.

Le toujours excellent journaliste Tony Ortega, du Village Voice, résume quelques-uns de ces messages dans son plus récent billet (en anglais).

vendredi 9 septembre 2011

En librairie: «Inside Scientology» de Janet Reitman


Paru en juillet, ce livre raconte entre autre la vie de L Ron Hubbard, fondateur de la secte, la prise de pouvoir de l'organisation par David Miscavige, l'histoire boulversante de Lisa McPherson, une adepte morte aux mains de la secte, la manière dont la scientologie s'y ait prise pour séduire Tom Cruise, etc.

Mme Reitman se questionne aussi sur l'avenir de la secte dans le monde actuel.

À lire pour se faire une bonne idée de ce groupe controversé.

mardi 6 septembre 2011

En librairie: «The Church of Scientology» de H. B. Urban


L'auteur de ce nouveau livre, «The Church of Scientology, A History of a New Religion», Hugh B. Urban, est professeur d'études religieuses à l'Ohio State University.

Il s'agit d'un regard neutre sur la Scientologie et son histoire, le travail d'un membre du milieu académique qui se questionne entre autre sur la définition d'une religion, sur qui a le droit de déclarer un mouvement comme religieux et, surtout, de l'impact que cette reconnaissance peut avoir sur la société.

Urban fait aussi mention d'Anonymous...

Il est à la page et on ne peut pas, comme d'autres, l'accuser d'être un apologiste des sectes.

À lire absolument.

  • Pub. Date: August 2011
  • Publisher: Princeton University Press
  • Format: Hardcover , 296pp

mardi 30 août 2011

La scientologie attaque Paul Haggis

Il y a quelques mois était publié un long article à propos de Paul Haggis, cinéaste hollywoodien et ex-scientologue. Il y était question de son parcours en scientologie et des raisons de son rejet de la secte.

Fin Août 2011, la scientologie diffuse une vidéo qui a pour but de le ridiculiser.



On y retrouve non seulement Haggis, mais toute un panoplie d'ex-scientologues qui critiquent publiquement la scientologie, et dont on accuse Haggis d'être l'associé.

Est-ce vraiment sage pour la scientologie de s'en prendre à une personnalité d'Hollywood, elle qui tient tant à s'approprier des vedettes?

Est aussi diffusé une vidéo qui tente de ridiculiser le New Yorker, le magazine qui a publié l'article en question ainsi que son auteur, Lawrence Wright...

mercredi 24 août 2011

Entretien avec Mike Kropveld et Jean-Paul Dubreuil




Le 22 août dernier, Mike Kropveld, directeur d'Info-Secte et M. Jean-Paul Dubreuil, écrivain et ex-adepte de la Scientologie, étaient invités à l'émission le Show Tard, animée par Mario Tremblay, de la station de radio CHOI FM 98,1 de Québec.

Vous pouvez écouter cet entretien fleuve ici.

M. Kropveld nous fait bénéficier de sa trentaine d'années d'expérience dans le domaine des sectes tandis que M. Dubreuil nous donne une de ses meilleures entrevues.

En bonus, une intervention d'Anonymous à 1:12:00 environ.

Bonne écoute.

vendredi 12 août 2011

Nouveau blogue de Tony Ortega et palmarès des 25 «ennemis» de la scientologie

Le journaliste Tony Ortega, rédacteur en chef de l'hebdomadaire new-yorkais The Village Voice, est l'un des rares journalistes spécialisés dans la couverture de la secte de scientologie. Depuis 1995, il est une source d'information privilégié pour quiconque veut connaître les moindres faits et gestes de la multinationale.

À son propos, nous avons deux excellentes nouvelles: il a maintenant un excellent blogue consacré à l'organisation. Et il publie à tous les deux jours un décompte des 25 pires «ennemis» de la scientologie. Au numéro #25: nul autre que notre ami Xenu. Suivi au numéro #24 par le professseur David Touretzky et en 23e position par les avocats qui ont osé affronter la secte devant les tribunaux. Les autres positions seront publiés tout au long du mois d'août et septembre.


lundi 8 août 2011

Pause comédie: Marty Rathbun vs les «Squirrel Busters».

Marty Rathbun est un personnage important de la scientologie. En effet, il fut de facto le no.2 de la secte (i.e. inspecteur général) jusqu'en 2004 environ. Depuis 2009, il dénonce publiquement le leadership de David Miscavige. Il l'accuse entre autre d'avoir battu des adeptes...

au St-Petersburg Times:



et à CNN.

Rathbun tient un blog assez populaire dans cette communauté de scientologues désabusés qui se nomment eux-mêmes «scientologues indépendants». Il semble que cette communauté a en effet un certain succès.

Rathbun vit maintenant au sud du Texas, dans un petit patelin appelé Ingleside on the Bay. Il y accueille, avec sa femme Mosey, des scientologues déçus par l'organisation mais dont certains veulent continuer de recevoir des services de scientologie (i.e. de l'audition ou psychothérapie scientologue). Rathbun devient l'auditeur de ces derniers.

Rathbun devient alors, pour la scientologie, un «squirrel» (i.e. écureuil). Pour vulgariser, un «squirrel» est une personne qui offre des services de scientologie en dehors de l'organisation, pour son profit personnel (comme l'écureuil fait ses propres provisions pour l'hiver). Selon L Ron Hubbard, fondateur de la scientologie, les «squirrels» doivent être traités comme des criminels.

Les hommes de main de Miscavige ont retrouvé sa trace et une forme bien particulière de harcèlement a débutée: Les «Squirrels Busters» (SB) (i.e. chasseurs d'écureuils]. Habillés de t-shirts à l'effigie de Rathbun l'écureuil (sic) et de caméras, ces scientologues ont décidé de rendre visite à Rathbun.

L'événement vu par Rathbun:



L'événement vu par les SB:



Tous les moyens sont bons pour espionner Rathbun:






Ce n'est qu'un début. Depuis avril 2011, les SB ont produit une série de vidéos pour le moins cocasses (et ils prétendent vouloir tourner un documentaire sur Rathbun...).










L'ironie de l'affaire n'échappe pas à Anonymous. En effet, Rathbun, alors qu'il était un des patrons de la secte, donnait son aval à ce genre de harcèlement.

La presse locale s'est mise à couvrir cette histoire. Le conseil de ville a bien tenté d'interdire aux SB de filmer, mais en vain, les SB menaçant de la poursuivre pour avoir brimé leur liberté d'expression.

Août 2011. Coup de théâtre! Un des vidéastes, Bert Leahy, non-scientologue engagé par les SB, a un cas de conscience et décide de démissioner. Il appelle Rathbun pour lui expliquer l'affaire, se livre ensuite à la presse ainsi que dans une série de vidéos:







Note: D. Lebow est un détective privé engagé par la secte pour effectuer de tristes besognes comme par exemple harceler les détracteurs comme Rathbun et Mike Rinder, ancien porte-parole de la secte. Rinder nous explique comment cela fonctionne:






OSA est l'«Office of Special Affairs», la branche de surveillance de la scientologie.



Une histoire à suivre...


[Ajout 16 août 2011] La comédie continue...

jeudi 28 juillet 2011

Québec: La scientologie accusé de prosélytisme

La Presse rapporte que l'Ordre professionnel de la physiothérapie blâme l'un de ses membres qui utilisait son statut afin de faire du recrutement pour la secte de scientologie auprès de ses patients.

Le jugement en deux parties est disponible ici (1e partie) et ici (2e partie).

Extrait de l'article:

C'est une patiente de Raymond Soucy qui l'a dénoncé après avoir remarqué des dépliants publicitaires portant sur les théories de l'Église (sic) de scientologie placés dans la salle d'attente de sa clinique, à Shawinigan.

Le physiothérapeute vendait également des livres de l'Église (sic) à ses patients. Il avait aussi affiché une pétition invitant les gens à dénoncer l'utilisation des médicaments prescrits en psychiatrie.

(...)

Raymond Soucy «n'a pas su faire la distinction entre ses convictions personnelles et son rôle professionnel, se rendant ainsi coupable des infractions reprochées dans la plainte», conclut le conseil de discipline. Le mois dernier, le physiothérapeute a été condamné à payer 3000 $ d'amende.

Surprenant? Pas du tout. Le recrutement de membres via des professionnels de la santé est l'un des fondements des techniques d'adhésion à la secte. Par le biais du World Institute of Scientology Entreprise (WISE) ou de cabinet conseil tel que le Groupe McDuff, la multinationale sollicite chiropratiens, dentistes, podiatres et autres afin de vanter, lors de séminaires, les techniques d'administration de L. Ron Hubbard.

Lorsque ces professionnels de la santé sont recrutés, la secte leur offre des commissions pour chaque nouveau membre recruté. Bien qu'il n'est pas possible de savoir si des sommes d'argent ont été touché dans ce cas précis, il reste que le nouveau membre, lorsque coincé dans l'engrenage de la scientologie, y laissera des dizaines, voire des centaines, de milliers de dollars.

L'opinion publique veut que les gens qui adhère à des sectes soit des gens faibles d'esprits. Comme le montre ce cas, rien n'est plus faux. Il s'agit que quelqu'un dans une position de confiance nous parle en bien d'une technique ou d'un produit miracle afin d'y croire. Heureusement, la plaignante a reconnu immédiatement la supercherie. Tout le monde n'a pas cette même chance...

vendredi 3 juin 2011

Le sociologue Alain Bouchard, ami de la scientologie?

Monsieur Alain Bouchard est un sociologue qui enseigne au Cégep Sainte-Foy et est chargé de cours à l'Université Laval. Il s'intéresse aux «nouveaux mouvements religieux».

Ainsi on l'invite, par exemple, sur des plateaux de télévision pour nous parler de scientologie. On n'apprend par contre pas grand chose à propos de la secte.



Aussi, la scientologie publie un de ses textes:



Et la scientologie l'a invité à une dans ses soirées.

Voici l'invitation:




Et voici M. Bouchard qui leur fait un discours:





Doit-on croire qu'il parle ensuite de la scientologie dans les média en toute indépendance?


[Ajout 13 juin 2011]

Voici la vidéo de son discours, gracieuseté de la secte:




À 3:00, Bouchard nous apprend qu'il a rencontré Jean Larivière, le porte-parole de la scientologie à Montréal, voilà longtemps.

Tous deux avaient participé à un «débat» à l'Université Laval (!) en 2002.

Pascale Guéricolas nous résume l'affaire:

«Manifestement, cet appel au choc des idées restait une vue de l'esprit ce jour-là puisque les deux invités partageaient des vues étonnamment proches (...)»

Une ex-scientologue québécoise témoigne

À Denis Lévesque du réseau TVA-LCN.


Scientologie, Témoignage d'une ex adepte - 1 de 3 par Introcrate


Scientologie, Témoignage d'une ex adepte - 2 de 3 par Introcrate


Scientologie, Témoignage d'une ex adepte - 3 de 3 par Introcrate

lundi 9 mai 2011

Fondation Non à la Drogue, Oui à la Vie


Nous l'avions démontré dans un billet précédent.

Plus près de nous, la fondation non à la drogue, oui à la vie peut paraître inoffensive et pleine de bonnes intentions, mais il s'agit bien de la scientologie camouflée sous de belles apparences.

Cependant il faut faire attention car leur brochure a changé:

Voici l'ancienne brochure, où les liens avec Ron Hubbard (i.e. le fondateur de la scientologie), la scientologie et même Narconon (en petit à l'endo) étaient visibles.







Voici la nouvelle brochure:







Dans la nouvelle, il ne reste plus qu'une adresse:

665-667, rue Saint-Joseph Est
Québec, Québec, Canada

Il s'agit bien de l'adresse de l'Église de Scientologie.

Aussi, sur le site nonaladrogue.org, on peut lire l'avis légal:

© 2003 L'association Non à la drogue, Oui à la vie. Tous droits de reproduction et d’adaptation réservés.
Nous remercions la L. Ron Hubbard Library pour l’autorisation de reproduire des extraits des œuvres du copyright de L. Ron Hubbard.
NARCONON et le logo Narconon sont des marques déposées détenues par Association for Better Living and Education (ABLE).
Anonymous reste vigilant.

dimanche 1 mai 2011

Pourquoi la scientologie utilise des célébrités comme outil de promotion?

Un documentaire intéressant de Tellement People.



Cette vidéo traite de vedettes hollywoodiennes. Plus près de chez nous, France d'Amour a évité les questions difficiles concernant la scientologie à l'émission Tout le monde en parle...



France d'Amour prétend ne pas être porte-parole de la scientologie. Elle en est certainement une ambassadrice.

France d'Amour fait bien paraître la scientologie, mais la scientologie fait mal paraître France d'Amour.

lundi 18 avril 2011

Tout le monde en parle... et personne ne questionne

Nous avons parlé, à maintes reprises, des liens entre France d'Amour et la secte de scientologie. Si vous n'avez qu'un seul texte à lire sur le sujet, c'est ce billet que nous avons publié il y a deux ans.

Guy A. Lepage et Dany Turcotte ne l'ont visiblement pas lu. On s'attendait à ce qu'à cette messe du dimanche soir qu'est Tout le monde en parle, Guy A. allait cuisiner France d'Amour à ce sujet.

Ce n'est pas tout les jours qu'un artiste soutient une organisation accusé d'«escroquerie en bande organisé» en France, sous enquêtes policières en Belgique et en Italie, sous enquête parlementaire en Australie, poursuivis par d'ex-membres aux États-Unis et sous multiples enquêtes journalistiques (dont ici même au Québec) à propos de ses pratiques controversés.

Quelle déception!


Le même Guy A. Lepage, qui a l'époque de Rock et Belles Oreilles se foutait de la gueule de la scientologie, a offert une entrevue de complaisance, en plein de genre dont ose rêver les bonzes de la secte.


Dans n'importe quelle émission d'affaires publiques, affirmer que la scientologie est «une cause humanitaire» lui aurait valu une floppée de question serrée de la part du journaliste. Mais France d'Amour était sur le plateau d'une émission de variétés avec public et non à une émission comme J.E, où elle a raccroché la ligne au nez des journalistes de l'émission lorsqu'ils lui ont demandé une entrevue.


France d'Amour n'a fait que répéter à la virgule près les mêmes propos que les relationnistes de la secte. Il aurait bien pu inviter le porte-parole de la secte Jean Larivière ou Karine Bélanger que les réponses auraient été les mêmes. Pas étonnant: lorsqu'on est scientologue, on apprend à ne répondre à aucune question en lien avec la scientologie. Et France d'Amour a prouvé qu'elle était une bonne élève.


Les réactions sont nombreuses suite à cette opportunité manquée. Le blogue La Clique du Plateau:


Elle a vraiment l’air d’être pognée dans son affaire de scientologie. Elle a jamais répondu à la question: Combien t’as donné à la scientologie depuis que t’es là-dedans! Bizarre, ses réactions sur ce sujet-là! C’est rare, mais Dany l’a challengée un peu, on en voudrait plus de ce Dany-là! À bien y penser, la scientologie devrait l’embaucher comme porte-parole: elle réussit à en parler sans rien dire….


Même son de cloche du côté de Rue Frontenac:


La chanteuse France D’Amour est venue présenter son premier disque en anglais : Bubble Bath and Champagne. Mais c’est surtout la scientologie qui a retenu l’attention. La rockeuse est membre depuis une vingtaine d’années de cette Église, considérée comme une secte dans plusieurs pays.


Elle était visiblement mal à l’aise d’aborder le sujet. Si bien que son malaise a semblé se transmettre à Dany Turcotte et Guy A. Lepage, qui avaient l’air tout à coup gênés de poser leurs questions.


France D’Amour en a éludé plusieurs, notamment sur les coûts pour devenir scientologue. En fait, il peut en coûter plusieurs centaines de milliers de dollars pour grimper tous les échelons. « Je ne suis pas porte-parole », a-t-elle fini par dire.


France D’Amour a affirmé que les scientologues l’ont beaucoup aidée dans son cheminement personnel. À ceux qui critiquent son adhésion à ce mouvement, sa position se résume à « vivre et laisser vivre ». L’animateur n’a pas fait mention des crimes commis par la scientologie et ses adeptes et des nombreux procès que le mouvement a essuyés partout dans le monde.


Ils n’ont pas parlé non plus du fait que l’organisation utilise les vedettes, qu’elle traite visiblement très bien, pour faire sa promotion. France D’Amour a d’ailleurs donné un spectacle pour inaugurer les locaux de Québec de la scientologie.


La twittosphère a aussi commenté le passage de France d'Amour en des termes très peu élogieux (cliquez ici pour la liste complète des réactions):


Marcel Leboeuf et France d'Amour: il paraît que c'est même pas vrai que la semaine prochaine #TLMEP sera animé par Richard Glenn. (source)

Grosse pub pour la #scientologie hier a #tlmep, personne pour rentrer dans le casque a France d'amour ... hey mrd (source)

France D'Amour pourrait se lancer en politique, elle est une bonne patineuse, on a vu ça à #TLMEP (source)

Tantôt j'aurais aimé que Mme Cazin ait été là pour poser des questions à France d'Amour... #tlmep (source)

Dommage qu'on pose des questions sans se soucier des réponses. Occasion manquée avec France D'Amour. #tlmep #complaisance (source)

@guyalepage #TLMEP France D'Amour a surtout parlé d'elle dans la Scientologie et non pas de la religion [sic] elle-même. (source)

Cher journal, aujourd'hui j'ai appris que la scientologie c'était une cause au même titre que la reconstruction en Haïti. #tlmep (source)


Guy A. Lepage a toutefois une fantastique occasion de se racheter ce fiasco: inviter l'écrivain et ex-scientologue Jean-Paul Dubreuil sur ce même plateau afin de parler de son plus récent ouvrage,
Le Livre Noir de la scientologie. L'offre est lancé, reste à attendre la réponse...

mardi 12 avril 2011

Le témoignage d'Adam Holland

Adam Holland est un Torontois de 22 ans qui a grandi dans une famille scientologue. Enrôlé dans la Sea Org à 19 ans, il a quitté la secte après que celle-ci voulu l'empêcher à maintes reprises de voir sa famille. Sa famille, sous les pressions de la secte (selon Adam), a coupé tous liens avec lui.

Voici son témoignage, en anglais, à la radio Newstalk 1010AM de Toronto.



vendredi 8 avril 2011

Dans les archives: les politiciens fédéraux et la scientologie

Nous profitons de cette période électorale afin de vous présenter de nouveau les portraits de politiciens fédéraux qui ont, volontairement ou non, côtoyé la scientologie.

Qu'ils soient conservateurs, libéraux, bloquistes ou néo-démocrates, des politiciens actifs à Ottawa se sont fait berner par les beaux discours de l'organisation.

Les mentalités pourraient toutefois changer. Déjà, du côté libéral, la sénatrice Céline Hervieux-Payette sonne la charge contre la secte. Une nouvelle tendance?

dimanche 27 mars 2011

France: Un manifestant agressé à Paris

Jeff Dréa, alias Nono la patate, milite contre la scientologie depuis des années. On peut le voir manifester pacifiquement devant les locaux des la secte à Paris.




Le 16 mars dernier il a été sauvagement attaqué et battu par des scientologues pour avoir dénoncé la présence d'enfants dans la secte (ces images peuvent vous choquer...).

Le 26 mars se tenait une manifestation pour dénoncer la violence perpétrée par la scientologie.







Uploaded with ImageShack.us



Uploaded with ImageShack.us



Uploaded with ImageShack.us

mercredi 23 mars 2011

Une nouveau camp de la scientologie en Ontario?

Le Toronto Star et le Orangeville Banner rapportent tous les deux que la scientologie a acheté un domaine de 80 hectares en banlieue d'Orangeville, en banlieue nord de Toronto. Le lieu, un ancien lieu de villégiature, serait converti en «un lieu de retraite» pour les scientologues.

L'an dernier, nous avons posté ici même des extraits de brochures de la secte.

Il est difficile de prévoir ce que le groupe compte faire de ce bâtiment, beaucoup trop grand pour ses besoins. Un autre camp paramilitaire fortifié à la Gold Base? De nouveaux locaux canadiens pour Narconon au cas où la succursale de Trois-Rivières serait forcé à fermer suite à la nouvelle réglementation sur les centres de désintoxication au Québec? Le convertir enbunker avec des messages pour les extraterrestres? Difficile à prévoir.

Mais, comme le fait remarquer l'ex-scientologue Adam Holland dans les deux reportages, le camp est situé dans un endroit reculé où il est extrêmement difficile de s'échapper — en comparaison, le magasin de scientologie de Toronto sur l'achalandé rue Younge, en plein centre-ville, près des transports en commun.

Ce projet pour le moins intrigant mérite que l'on y garde un oeil...

lundi 21 mars 2011

Manifestation anti-scientologie à Montréal

Voici un résumé vidéo de la manifestation d'Anonymous en face des locaux de la scientologie le 19 mars derniers:


En prime, un témoignage de David Edgar Love, qui s'est joint à l'évènement:



Japon: L. Ron Hubbard, le faux physicien nucléaire

À plusieurs reprises, nous avons écrit à quel point les agents de recrutement de la secte de scientologie, les Ministres Volontaires, parasitent les lieux d'une catastrophe. Les récentes tragédies au Japon ne font pas exception, comme le démontre les photos de propagande la multinationale.

Dans le cas de leur mission japonaise, il y a encore plus inquiétant: est-ce que les volontaires y répandront les sornettes qu'à dit le fondateur du groupe L. Ron Hubbard à propos de la radioactivité?

Dans la biographie officielle de la secte, on y apprend que L. Ron Hubbard était «le premier physicien nucléaire» — son dossier scolaire démontre plutôt qu'il a échoué son seul cours de physique nucléaire qu'il ait entreprit avant de se voir montrer la porte de l'Université George Washington, avant même d'avoir complété son baccalauréat américain.

Ceci ne semble pas avoir affecté l'auteur de science-fiction, qui, dans les années 50, publie un livre anonyme: All About Radiation (Tout à propos de la radiation), livre dans lequel le manque d'éducation de Hubbard dans le domaine de la radioactivité transparait. D'ailleurs, le Rapport Anderson, publié en 1965, critiquait sans pitié les affirmations de Hubbard et ses qualifications:

"The Board heard evidence from a highly qualified radiologist who has made a special study of radiation and its effects. He said that Hubbard's knowledge of radiation, as displayed by his writings in All About Radiation, was the 'sort of knowledge that perhaps a boy who has read Intermediate Physics might, with a lot of misapprehensions and lack of understanding, demonstrate'.... From this witness's evidence it is apparent that Hubbard is completely incompetent to deal with the subject of radiation and that his knowledge of nuclear physics is distorted, inaccurate, mistaken and negligible. No evidence was called which disputed in any way these conclusions."
Pire encore: dans les textes expliquant le principe de la cure de purification de la secte — technique employé notamment chez Narconon Trois-Rivières —, Hubbard y va de cette perle: la radiation est soluble dans l'eau!

Sachant que la scientologie considère que toutles textes de Hubbard, sauf ses écrits de science-fiction, sont des «écrits religieux» auquel il ne faut pas dériver, il faut avoir peur des mensonges que ce prépare à répandre les scientologues au Japon.

vendredi 18 mars 2011

Montréal: Manifestation contre la scientologie, 19 mars, 12h au coin Mont-Royal et Papineau

La manifestation mensuelle des Anonymous de Montréal aura lieu ce samedi le 19 mars dès midi au coin de Mont-Royal et Papineau. Pour ceux qui voudrait se joindre à nous avant la manifestation, nous serons au Parc Lafontaire au coin de Rachel et Papineau dès 11h30.

Venez masqué et avec votre bonne humeur! =)

mercredi 16 mars 2011

Québécor vs Scientologie: les médias n'ont plus peur

Tel qu'annoncé dans notre message précédent, J.E a enquêté, caméra caché à l'appui, sur Applied Scholastics, le programme d'aide au devoir utilisé par la scientologie afin de recruter des parents et enfants.

Convergance oblige, le journal Échos-Vedettes traite dans son édition de cette semaine des liens entre la scientologie et les vedettes; tandis que, la semaine dernière sur LCN et TVA, «Jeanne», l'ex-scientologue anonymes qui témoigner dans l'enquête de J.E à propos de la scientologie, a accepté de témoigner une heure durant avec Denis Lévesque sur les ondes de l'émission éponyme.

Le fait qu'un média privé ose s'attaquer ainsi à la secte de scientologie démontre l'évolution du discours critique de la scientologie depuis les trois dernières années.

Lorsque Anonymous a débuté sa campagne contre l'orgnisation en 2008, la couverture médiatique faisait référence à un groupe de jeunes protestataires, des pirates (sic) informatiques qui, soudainement, dénonçait la scientologie. Plus tard, ces mêmes médias ont commencé à parler des croyances de la scientologie, en particulier de l'histoire de Xenu.

Puis, depuis les derniers mois, les médias, avec en avant-scène le St.Pertersburg Times et CNN, ont exposé les crimes sérieux de la scientologie: violence physique du chef David Miscavige, abus financiers et psychologiques des membres, extortions, fraudes et pratique illégale de la pharmacie, pour n'en nommer que quelques-uns.

C'est la première fois depuis les 20 dernières années que des médias sérieux exposaient de manière aussi bien documentés les abus de la secte. En 1991, Time a publié une enquête d'anthologie, Scientology: The Thriving Cult of Greed and Power, ce qui a valu à Time Warner une poursuite de 416 millions de dollars de la part de la scientologie. Les accusations ont été abandonné rapidement, mais le mal était fait: aucun média n'a, depuis, osée parler aussi sérieusement des crimes de la multinationale.

Jusqu'en 2011. Profitant de la vague de contestation contre la secte et de ses manques de moyens pour attaquer ses critiques, les médias du monde entier s'intéressent de nouveau aux agissements du groupe plutôt qu'à ses croyances ésotériques. La scientologie est dans une position qu'elle n'a pas connu depuis les années 50: elle est exposé de toute part comme étant une entreprise aux pratiques pseudo-scientifiques qui maltraite ses employés.

Il faut saluer TVA d'avoir ainsi ouvert une brèche: dorénavant, les ex-scientologues qui, pour plusieurs raisons, se taisaient, sortent du placard. Et osent parler. Le silence, l'allié si précieux de la secte, fout le camp.

jeudi 10 mars 2011

La scientologie à J.E... de nouveau!

Deux semaines après leur enquête sur la scientologie, J.E récidive et enquête cette fois-ci sur Applied Scholastics, un organisme de la secte qui infiltre les écoles avec une approche pédagogique inspiré par l'auteur de science-fiction, L. Ron Hubbard.

C'est à voir, vendredi, 19h, sur les ondes de TVA.

lundi 7 mars 2011

France: le CCDH fait de la propagande auprès des médecins

Ce reportage de France 2 à propos d'un campagne anti-psychiatrie mené par la Commission des citoyens pour les droits de l'homme, diffusé en décembre dernier, a passé sous notre radar. La campagne, qui cible les médecins, prend la forme d'une distribution d'un DVD de propagande de l'organisation, dont les liens avec la secte de scientologie sont cachés.


mardi 1 mars 2011

La scientologie à J.E: un reportage choc!

Caméra cachée dans les locaux de la scientologie à Montréal, témoignage d'une ex-scientologue qui brise le silence 18 ans après avoir quitté la secte, conseiller de WISE pris en flagrant délit de pratique douteuse... le reportage d'une heure que J.E a consacré à la multinationale est une puissante gifle en plein visage; autant dans celle de la scientologie, autant dans celle des pouvoirs publics dont le laxisme a laissé l'organisation pratiquer ses abus en toute impunité.

Pour ceux qui l'aurait manqué, le reportage est maintenant en ligne sur le site de TVA.

De tout ces éléments, l'infiltration en caméra cachée est, de loin, le plus spectaculaire. Pour la première fois au monde, une caméra s'aventure dans cet univers parallèle dans lequel les humains donnent des ordres à des poubelles (!), où des adultes jouent des heures avec de la pâte à modeler, où tout est fait afin de casser le client afin de substituer sa conscience par celle de L. Ron Hubbard. Il aurait été toutefois approprié de rappeler que le test de personnalité que subissent les deux recherchistes est un test truqué qui donne systématiquement de faux résultats... question de mieux vendre des produits et services de la secte.

C'est dans ce monde à part que les différents groupes de façade de la secte, dont la Commission des Citoyens pour les droits de l'homme ou WISE, veulent faire entrer les gens. L'infiltration d'un séminaire WISE en caméra cachée démontre que non seulement le scientologue et consultant Sylvain McDuff veut promouvoir les idées de la scientologie, mais qu'il a monté une stratégie douteuse afin que ses ateliers soient déductible d'impôts!

Bref, ce reportage est de l'excellent travail. Souhaitons que cela amène les autres médias à faire leur propre enquête à propos de l'organisation.

lundi 28 février 2011

La scientologie à J.E: 1,194,000 auditeurs

Le journaliste Dominique Trottier, qui a collaboré au reportage de J.E à propos de la scientologie, rapporte que 1,194,000 auditeurs ont regardé J.E ce vendredi.

C'est une excellente nouvelle pour les critiques de la scientologie!

Si vous avez manqué le reportage, il est disponible sur le site de TVA.

vendredi 25 février 2011

Enquête sur la scientologie à TVA: c'est ce soir!



Rappel: le spécial d'une heure de l'émission J.E à propos de la scientologie au Québec sera diffusé
à TVA ce vendredi, 19h, et en reprise sur LCN samedi dès 15h, et dimanche dès 15h. Sur son site, TVA en publie un résumé.

Pour ceux qui n'ont pas de postes de télé, l'émission est disponible en direct dès 19h sur le site de l'émission.


mercredi 23 février 2011

Les plans (bâclés) du nouveau magasin de scientologie de Montréal

Anonymous a mis la mis sur un vidéo interne de la scientologie dans lequel la secte illustre en CGI ses plans pour son futur magasin du centre-ville de Montréal:


Quelques observations s'imposent:

À 0:25 secondes, on peut observer que tous les étages de l'édifice sont vides — il y a seulement des fenêtres et des murs noirs. Une admission que la scientologie n'a aucun plan pour ces étages et que l'espace dont elle a besoin trahit un membership plus faible qu'annoncé?

À 0:37 secondes, on remarque, contre toute logique, que l'escalier donne directement sur une porte en verre. On imagine un peu le résultat si quelqu'un trébuche malencontreusement dans les marches? Quoique, selon la cosmologie scientologue, tout ce qui arrive à une personne est de sa faute, même une chute d'un escalier dans une porte de verre...

À 0:55 secondes et à 1:37, on peut y voir des cendriers sur des table. Selon les règlements du ministère de la Santé, il est interdit de fumer dans les édifices publics. À quoi servent-ils alors?

À 1:29, on annonce qu'un café sera aménagé. On doute qu'il y ait foule, surtout qu'il y a un A.L Van Houtte à quelques mètres à l'est où l'ambiance sera pas mal plus zen, avec la garantie que personne ne tentera de vous vendre quoi que ce soit.

Ces beaux plans ont d'excellentes chances de rester ce qu'ils sont: des beaux plans. Si l'on regarde attentivement le vidéo de la dernière manifestation d'Anonymous à Montréal, on constate que l'actuel édifice de scientologie au coin de Papineau et Mont-Royal est dans un état lamentable. Signe que la multinationale connaît des ratés financières et qu'elle est ainsi incapable de payer des rénovations à son édifice?

mardi 22 février 2011

lundi 21 février 2011

Manifestation du 19 février contre la scientologie: compte-rendu

Comme à notre habitude à chaque mois, nous avons manifesté en face des locaux de la scientologie à Montréal.

Nous avons eu de la visite des États-Unis: Brian Mandigo, dit AnonSparrow, un ex-scientologue qui proteste inlassablement depuis trois ans contre la scientologie. Cet infatigable activiste enregistre toutes ses manifestations — près de 200! — et les poste sur son canal YouTube.

Voici d'ailleurs le vidéo qu'il a produit à propos de cette activité qui a eu lieu samedi dernier:

dimanche 20 février 2011

CCDH: la nouvelle campagne de propagande virale de la secte de scientologie

Si vous avez un compte Facebook ou Twitter, vous avez probablement croisé quelqu'un qui a posté ce vidéo viral dans lequel des enfants sont étiquetés par des «méchants» - que l'on comprend être des médecins.

Les lecteurs de ce blogue reconnaîtrtont tout de suite le groupe derrière ce vidéo: la Commission des Citoyens pour les Droits de l'homme, le groupe haineux anti-psychaitrie télécommandé par la secte de scientologie.

La blogeuse Judith Lussier, du magazine Urbania, répond avec brio à ce vidéo.

Extrait:
Méfiez-vous de l'Église (sic) de scientologie

Ça paraît simple, comme avertissement, mais ce ne l’est pas tant que ça.

Mercredi, comme quelque 100 000 autres personnes, quelqu’un a posté cette vidéo sur Facebook. Prenez le temps d’aller la visionner, ça prend même pas deux minutes, puis revenez svp.

Bon, ça y est?

«Cute» hein? Les enfants qui font pitié, avec les méchantes étiquettes dévalorisantes alors qu’au fond, ce qu’ils ont besoin, c’est qu’on leur dise qu’ils sont bons?

Et si cette vidéo était «un message de l’Église de scientologie», mon amie l’aurait-elle partagée? «Absolument pas», m’a répondu la recherchiste qui fait la plupart du temps preuve de sens critique.

Cette vidéo est commanditée par le Citizens Commission on Human Rights International, un groupe mis sur pied par l’Église de scientologie. C’est assez connu, l’Église de Tom Cruise s’oppose à tout ce qui est psychiatrie. Pourquoi? Parce qu’elle favorise plutôt une approche spirituelle de guérison ou quelque chose du genre.
La suite ici.

Judith Lussier fait référence à une technique bien connu en scientologie: cacher toutes mentions du groupe derrière diverses raisons sociales ou organisations pseudo-humanitaires afin de mieux appâter des victimes dans le giron de la secte.

La secte de scientologie se cache derrière des groupes tels que les CCDH afin «d'oblitérer la psychiatrie» - leur expression - et la remplacer par la pseudo-science de la scientologie.

Le CCDH utilise des enfants pour faire passer son message pernicieux, mais, à l'interne, le chef de la multinationale, David Miscavige, est plus franc et direct: il utilise une imagerie et un discours violent pour dénoncer la médecine, tel que le prouve ce vidéo interne de la secte:



À l'intérieur même de la profession médicale, les avis divergent à propos de l'exactitude des diagnostics d'enfants ayant des problèmes de comportements. Un fait demeure : il existe bel et bien des personnes ayant des problèmes de santé mentale. Sans suivi, ces personnes représentent un danger pour eux-mêmes et leur entourage, tel que le démontre le cas d'Elli Perkins, une mère de famille scientologue poignardée à mort par son fils schizophrène qu'elle refusait de traiter par des psychiatres – ce dernier il avait obéi à «des voix».

Combien de parents terrifiés par la scientologie cesseront de faire confiance à des médecins après avoir vu ce vidéo ? Possiblement autant que lorsque l'ex-docteur Andrew Wakefield avait publié une étude-bidon dans la revue médicale «The Lancet» à propos des dangers du vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons. S'en est suivit une baisse du taux de vaccination et une augmentation de cas de ces trois maladies.

Conclusion: il ne faut pas se laisser amadouer par les enfants. C'est l'un des sophismes les plus puissants qui a servi à bien des organisations totalitaires afin d'imposer leurs vues.

jeudi 17 février 2011

VIDÉO: Tom Cruise inquiété par le FBI pour esclavage?

La chaîne française Direct 8 résume le reportage-choc du magazine américain The New Yorker,
à propos des accusations de trafic d'esclaves qui pèse sur la scientologie, en particulier sur Tom Cruise et le chef de la secte de scientologie, David Miscavige:

Paul Thomas Anderson trouve son financement de son film sur la scientologie

Le réalisateur Paul Thomas Anderson planche depuis près d'un an sur un film portant officieusement sur la scientologie. Compte tenu de sa nature controversée, le projet, intitutlé The Master, peinait à trouver du financement. Dans son blogue, Josef Siroka, de Cyberpresse, résume un article du magazine The Week à ce sujet.

Or, bonne nouvelle! L'héritière de la firme informatique Oracle, Megan Ellison, s'engage à financer les deux prochains films d'Anderson, dont The Master. Une excellente nouvelle pour non seulement les cinéphiles mais aussi pour tout ceux intéressés par l'historique des débuts de la secte.

jeudi 10 février 2011

David Love visite le Sénat canadien

En mai dernier, Madame la Sénateur Céline Hervieux-Payette s'était publiquement montrée critique envers la scientologie.

La semaine dernière, David Edgar Love lui a rendu visite pour lui faire part, document à l'appui, des abus commis envers les clients de Narconon Trois-Rivières.






Uploaded with ImageShack.us

lundi 7 février 2011

Le FBI enquête sur la scientologie?


Il est rapporté dans cet article du New Yorker (page 19) que la FBI américain aurait lancé une enquête ciblant le siège international de la scientologie, à Hemet en Californie, concernant des allégations de trafic humain.

En effet, cette propriété, où vit le leader de la scientologie, David Miscavige, loge des centaines de travailleurs scientologues de la Sea Org, la branche dirigeante de la secte.

Sous-payés et exploités, ils seraient aussi victimes d'actes de violence de la part de Miscavige lui-même.

Cet endroit en apparence idyllique semble avoir beaucoup de secrets.